Outils (7) : station de soudage Yihua 8786D

Page créée le 15/06/2023 ; dernière modification le 23/06/2023.

Station de soudage « deux en un »

Mon brave fer à souder JBC Ironmatic d’il y a … quarante ans donne des signes de fatigue : réglée à fond (500 °C), la température monte péniblement à 250 °C ! Quant à trouver des pièces… D’autre part, le pistolet à air chaud acheté il y a un an et demi est déjà HS (avec promesse de remplacement hors garantie qui se fait attendre).

Je me mets donc à la recherche d’une nouvelle station mixte : fer à souder et pistolet.

Comme souvent, les sites de comparaison ressemblent plus à des publicités, surtout pour Amazon (je suis fâché avec eux), qu’à de véritables tests techniques. Ils se contentent de répéter ce qu’écrivent les vendeurs sur leurs sites.

Inutile de chercher dans les grandes marques connues, JBC, Weller, etc. Ce sera hors de prix. Par exemple, la station NASE-2A JBC TOOLS 70 W, ne comprenant pas de fer à souder, est à environ 2 000 €. Avec une qualité et des équipements incomparables, encore heureux…

Petite recherche sur Internet

Voici le résultat d’une petite recherche sur le web. Il en ressort que plusieurs stations ont des caractéristiques proches, à tel point que certaines semblent sorties des mêmes ateliers…

J’ai donc commandé la station Yihua chez AliExpress. J’ai choisi le « package 3 » avec tous les accessoires, bien que certains soient visiblement de piètre qualité ou que je les possède déjà. Mais ça ne majore que très peu le prix et ça pourra toujours servir, comme on dit…

Au bout de 20 jours, alors que le suivi de colis était resté figé pendant 13 jours, elle est arrivée sans préavis et sans emballage extérieur ! Donc marque et contenu visible par tous…

La boîte avant déballage.

La station avant déballage

La station.

La station

Les accessoires.

Les accessoires

Liste du matériel fourni (« package 3 »)

Voici le contenu de la livraison :

Premières impressions

À part la face avant, le boîtier est métallique et donne une bonne impression de robustesse. Il y a un interrupteur général à l’arrière, situé vers le haut, donc facilement actionnable à l’aveugle. Sur la face avant, il y a un interrupteur séparé pour chaque fonction, fer et air.

Le câble secteur, de 1 m, n’est pas déconnectable. L’entrée est protégée par un fusible rapide 5 × 20 en verre de 6,3 A. Les parties métalliques du fer et du pistolet sont bien reliées à la prise de terre.

Le mode d’emploi, en anglais, est assez précis et correct au point de vue de la langue.

Vue de face.

Vue de face

Vue d’arrière.

Vue d’arrière

Fer à souder

Fer à souder

Le câble de 90 cm est raccordé par connecteur rond de qualité, verrouillable par douille vissante, mais ça tient bien sans cette dernière. Ce sera plus pratique pour débrancher le câble pour le rangement.

La fixation du support de fer au-dessus du boîtier, par deux vis, est prévue. J’ai essayé, mais ce n’est pas pratique, trop haut. Cela aurait été mieux sur le côté.

Pistolet à air chaud

Pistolet à air chaud

Ce pistolet est relativement maniable : le diamètre de la poignée est de 32 mm. Il est raccordé de manière fixe au boîtier de commande. Le câble, assez souple, a une longueur de 85 cm. Le pistolet se range sur le support fixé à demeure à gauche du boîtier. Une fois posé — facilement — sur son support, le pistolet est bien maintenu et ne risque pas de basculer. C’est préférable…

Essai du fer à souder

La température affichée monte vite, très vite… Tellement vite que je me dis qu’il faudrait une puissance instantanée énorme pour y parvenir. Il y a un loup…

Contrôle de la température

Avec mon multimètre muni de son thermocouple, placé à la pointe de la panne, je constate que :

Tableau des températures obtenues

Affichage (consigne) 300 350 400 450 480
Température réelle 250 270 295 350 300
Delta −25 −20 −105 −100 −180

Remarques :

La différence entre la consigne et la température obtenue, parfois énorme, s’explique probablement par le fait que la sonde de température du fer se trouve dans le corps de chauffe, et non au bout de la panne. Néanmoins, le fabricant devrait en tenir compte.

Heureusement, il est possible de calibrer la température. Nous allons le voir dans l’essai du pistolet à air chaud. Il n’empêche que, pour qui n’a pas de thermomètre adapté, les températures obtenues ne seront pas fiables, au point de ne pas pouvoir faire fondre de l’alliage d’étain en affichant 250 °C. Il faudra alors procéder par tâtonnements.

Essai du pistolet à air chaud

Le chauffage s’arrête automatiquement quand le pistolet est posé sur son support (c’est mystérieux : je n’ai pas vu de contact… Peut-être un ILS ?) Un bon point pour la sécurité. Il est possible aussi d’appuyer sur un petit bouton au centre du boîtier pour mettre en mode veille. De même que pour le fer, la température monte assez vite, mais pas autant que le suggère l’afficheur. Il y a ici une forme de tricherie, n’ayons pas peur de le dire.

Le flux d’air est réglable, mais pas violent même réglé au maximum.

Premier essai

La soudure du thermocouple est placée au centre de la buse. Le débit d’air est réglé au maximum. Je constate un décalage de + 25 °C en moyenne par rapport à l’affichage.

Affichage (consigne) 100 150 200 250 300 350 400 450
Température réelle 125 175 223 272 323 376 428 477
Delta 25 25 23 22 23 26 28 27

L’erreur d’affichage est ici beaucoup plus acceptable que pour le fer. Néanmoins, je vais effectuer une calibration, ne serait-ce qu’à titre de test de cette fonction.

Calibration

D’abord, il faut bien sûr noter la température réelle obtenue. Par exemple, ici, pour une consigne de 300 °C, la valeur est de 323 °C. Pour passer en mode calibration, appuyer simultanément au moins 1 seconde sur les deux boutons de réglage en forme de flèche. L’afficheur indique alors les chiffres séparés par des points. En agissant sur les mêmes boutons, on peut alors régler la température voulue. Pour revenir à l’affichage normal, il suffit d’appuyer de nouveau sur les deux boutons en même temps.

Calibration faite, le résultat est meilleur, mais il reste des points anormaux.

Affichage (consigne) 100 150 200 250 300 350 400 450
Température réelle 104 148 190 249 301 362 423 476
Delta +4 −2 −10 −1 +1 +12 +23 +26

Différents essais (en montant ou descendant) donnent des résultats (un peu) différents. Ce n’est pas parfait, mais c’est très convenable pour les applications envisagées, telles que soudage ou dessoudage de composants CMS, ou rétreint de gaine thermorétractable.

Attention : si on réduit le débit d’air, la température dépasse la consigne. La régulation n’est pas parfaite, loin de là.

Est-ce qu’il est possible de faire des calibrations multiples à des températures différentes ? J’ai posé la question au vendeur, je n’ai toujours pas reçu de réponse trois mois plus tard ! Je n’ai pas envie de recommencer une calibration pour constater que la précédente est déréglée… Les essais de température sont assez longs pour ne pas en rajouter.

Conclusion provisoire

Je n’ai pas utilisé cette station de soudage intensivement jusqu’à présent. Pour le moment, elle me donne satisfaction, après avoir corrigé les défauts de réglage, surtout pour le fer à souder.

Atten ST-8802
Fer 65 W, air chaud 800 W
Prix 2023 : 156 €
chez TME.

Saike
Fer 60 W, air chaud 760 W
Prix 2023 : 101 €
chez Ali Express.

Stamos S-LS-4
Fer 60 W, air chaud 650 W
Prix 2023 : 109 €
chez Ebay.

Yihua 8786D
Puissance totale 750 W
Prix 2023 :
80 € chez Ali Express,
82 € chez Amazon.