Suspension arrière Citroën (2) :
monogramme Acadiane Brekina

Page créée le 11/01/2024 ; dernière modification le 18/01/2024.

Comme sur l’AMI6 Atlas, j’ai voulu adapter des roues arrière indépendantes sur l’Acadiane Brekina. Ici, la situation est assez différente : le modèle est en plastique et non en métal, et le prix est nettement plus élevé. Il s’agit d’éviter de se rater…

Les opérations

Démontage

Comme signalé dans la page de présentation de cette voiture, le démontage est facile, en extrayant doucement le pare-chocs arrière, puis en dégageant le tenon situé sous le capot. Attention : ce tenon est assez fragile, et il s’est cassé sur mon exemplaire. Une intervention de plus !

Vue de la voiture démontée

Pour accéder aux essieux, il reste à séparer l’aménagement intérieur du châssis, ce qui ne pose aucune difficulté.

Usinages du châssis

On verra plus loin que des bras de suspension, d’une longueur d’environ 4 mm, vont être montés à la place de l’axe d’origine. Il faut donc repercer un passage d’axe à 4 mm en avant de celui-là, et plus haut. Pour cela, il faut d’abord fraiser le retour d’aile. J’utilise une fraise ⌀ 2. Toute la difficulté des opérations, à partir de maintenant, est de caler convenablement le châssis sans le détériorer (bavettes d’ailes avant, sortie d’échappement).

Fraisage des retours d’aile

Cliquez sur la photo pour une vue rapprochée.

L’opération suivante consiste à percer le nouveau passage d’axe, au diamètre 0,8 mm. Il est quasi impossible de percer parfaitement perpendiculairement à l’axe de la voiture. C’est pourquoi il vaut mieux percer à un diamètre trop petit, pour voir si le débouché de l’autre côté est bien situé, puis de le reprendre en le corrigeant si nécessaire au diamètre 1 mm.

Fraisage des retours d’aile

Cliquez sur la photo pour une vue rapprochée.

Le dernier usinage consiste à araser les anciens supports d’axe, c’est d’ailleurs cela le but principal de la modification. J’avoue que j’y suis allé un peu grossièrement… Il aurait sans doute été préférable de scier avant de rectifier à la fraise.

Fraisage des anciens supports d’axe

Cliquez sur la photo pour une vue rapprochée.

Nouvel essieu coudé

Je commence par plier une barre de maillechort ⌀ 1 en forme de manivelle, pour vérifier que la roue sera en position correcte.

Test de l’axe coudé

Cliquez sur la photo pour une vue rapprochée.

La deuxième extrémité est pliée à son tour, et l’axe est bruni.

Axe coudé terminé

L’essieu est monté en place. Mais comment l’ai-je fait rentrer dans son logement ? J’ai simplement ouvert d’un coup de cutter les retours d’ailes à l’endroit indiqué sur la vue rapprochée.

Axe coudé en place

Cliquez sur la photo pour une vue rapprochée.

Vue de dessous avec les roues montées pour vérifier d’une part leur position, et de l’autre qu’elles pourront s’insérer entre les parois de la caisse.

Axe coudé en place avec roues montées

Remarquez le perçage ⌀ 1,5 à l’avant du châssis, avec un lamage ⌀ 2 sur une profondeur de 0,5 mm, à l’endroit du tenon cassé, dans le but de le remplacer par une fixation à vis (voir ci-après). Au vu de cette photo, je me dis qu’il serait bien de réduire aussi l’importance du support d’essieu avant…

Fixation des pièces et remontage de la voiture

Une fois le tout vérifié par un montage à blanc, le nouvel essieu est collé à la Kristal Klear, dont la souplesse permettra un certain réglage de hauteur de suspension.

Pour la fixation avant, la mortaise qui recevait le tenon cassé est alésée très progressivement, dixième par dixième de millimètre, de ⌀ 1,7 à ⌀ 2,1, pour y insérer un morceau de tube ⌀ 2 × 1, lui-même réalésé à ⌀ 1,2. Ce tube provient d’une bombe de WD40… La vis utilisée est une P-tite ⌀ 1,4 × 3.

Fixation par vis à l’avant

Cliquez sur la photo pour une vue rapprochée.

Voici la voiture remontée, avec des détails sur les extrémités. La fixation par vis est assez discrète, n’est-ce pas ?

Voiture remontée vue du dessous

Voiture remontée vue du dessous, détail arrière

Voiture remontée vue du dessous, détail avant

Enfin, voici une photo en situation de la voiture vue de l’arrière, à comparer avec l’originale. Le tube de pare-chocs pourrait être plus fin…

Citroën Acadiane 1978, vue arrièreCitroën Acadiane 1978, vue arrière

Cliquez sur la photo pour l’agrandir.

Elle a perdu ses rétroviseurs dans les opérations (je les avais collés à la Kristal Klear, ça n’a pas tenu). Heureusement, Brekina en a fourni deux paires. Cependant, je réfléchis à en installer de plus fins.

Vis P-tite 1,4 × 3 acier noir
0,15 € pièce, 12 € les 100 — prix 2024
chez micro-modele