Boîtes de rangement « Compos » (13)

Page créée le 5/05/2024 ; dernière modification le 24/05/2024.

Du nouveau dans le rangement

Un coup de gueule du Prof !

Sur le forum Loco-Revue, dans un sujet sur les boîtes de rangement, Michel Viers, alias Prof, s’est exprimé un peu vertement… Après avoir montré des photos de son propre système de rangement, à base de fourreaux individuels garnis de mousse, qu’il a décrit à de nombreuses reprises, il nous dit :

« […] Alors je me cite (fil : Boîtes Emballage & protection de locos… du 28/03/2006).

  1. c’est facile à faire ;
  2. ça coûte des clopinettes : du carton bas de gamme au m2, de la mousse achetée en rouleau ;
  3. un engin enfermé dans le « fourreau » est très bien protégé, parce qu’il ne bouge pas, ne ballote pas, et la mousse amortit les chocs venus de l’extérieur ;
  4. (très important) Pour sortir l'engin, il suffit d’ouvrir le fourreau, pas besoin d’empoigner le modèle par une de ses pièces fragiles, de l’arracher de sa case en tirant dessus, pas de risque qu’une rambarde, un tampon s’accroche quelque part ;
  5. […]

Bien sûr, vous n’êtes pas obligés de me croire, et je m’en tape comme de ma première bavette, vu que dans vos boiboîtes, c’est VOS modèles que vous torturez, pas les miens. »

Ce coup de gueule salutaire m’a fait réfléchir à combiner ce système Prof avec mes boîtes de rangement. L’idée est de supprimer le cloisonnement actuel en polystyrène extrudé (ou de ne pas l’installer pour de futures boîtes), et de le remplacer par des étuis individuels « système Prof ».

Outre les avantages cités par Michel, il y en aura d’autres :

Reste à vérifier que ces étuis pourront s’intégrer dans mes boîtes qu’il n’est pas question de changer, étant donné qu’elles sont calculées pour être stockées dans les caisses Curver Unibox Classic, comme on l’a déjà vu.

Quelques essais

Il me faut déterminer entre autres :

Voici l’idée de départ.

Projet de rangement avec étuis « système Prof »

Par rapport au modèle « Prof », on remarque les détails suivants :

Les tampons de mousse, collés à l’adhésif double-face mince, peuvent être placés à volonté, en s’arrangeant pour ne pas appuyer sur des pièces fragiles, comme des mains montoires ou des marchepieds. Facile pour des voitures, plus délicat pour des wagons ou pour les rambardes des diesel monocabines…

J’ai commencé par utiliser du carton de 0,8 mm, difficile à plier, sur une largeur de 42 mm, et des tampons de mousse de récupération de 10 mm d’épaisseur. Résultat : impossible de ranger les sept étuis prévus. L’ensemble est beaucoup trop large.

Je suis donc passé au carton de 0,4, évidemment un peu plus fragile, et à de la mousse de 5 mm trouvée chez Art Tapisserie.

Cette mousse, outre d’être parmi les moins chères trouvées (attention aux frais de port délirants chez certains fournisseurs), a la particularité d’avoir une face en « non tissé » lisse, qui donne une meilleure surface de collage. Cette couche s’arrache facilement, mais ce n’est pas gênant pour notre application. Rectification : si, c’est gênant, car cela complique beaucoup le pelage du papier de protection de l’adhésif double-face. C’est la couche non tissée qui a tendance à être pelée avec le double-face. Donc coller par la face dépourvue de non tissé.

Plan de découpe en fonction du type

Je rappelle que les feuilles de carton dont je dispose ont un format annoncé de 500 × 700 mm (468 × 698 en réalité). Voir la page précédente (prix 2024 : 21,50 €, en baisse !). Ce carton existe aussi en format 700 × 1000, réf 14750.

Remarques :

Réalisation d’une série de neuf étuis en largeur

La boîte concernée est celle des UIC couchette. J’ai dû commencer par enlever toutes les cloisons, qui entre parenthèses étaient bien collées ! Voici ce que cela donne.

Boîte de 9 étuis en largeur

Le résultat est ma foi satisfaisant : les étuis se rangent sans forcer. Des secousses — modérées — ne provoquent aucun déplacement. On peut voir que je n’ai finalement prévu qu’une seule paire de trous de préhension, suffisante pour les voitures et wagons. Pour les locomotives, du carton plus épais sera utilisé, et deux paires de trous réalisées.

Préhension d’un étui

Réalisation d’une série de sept étuis en longueur plus un en largeur

Il s’agit de vérifier que l’étui rangé perpendiculairement aux autres est suffisamment maintenu. Il l’est. Boîte contenant ma rame de voitures TEE PBA Trix plus une Mistral 69 LS Models.

Rangement mixte

Réalisation d’une série de sept étuis en longueur complète de 378 mm

Boîte contenant des wagons UFR, Kangourou et porte-voitures. Il y a deux ou même trois wagons par étui.

Deux emplacements restent vides, ceux du premier plan. Voyons si cela ne pose pas de difficulté spécifique, et combien de paires de tampons de mousse il faut prévoir. Cette fois, je découpe deux paires de trous de préhension, pour deux raisons : la grande longueur, et le déséquilibre possible en cas de masse très différente de deux wagons rangés ensemble..

Rangement en longueur

Je constate que, pour assurer un maintien correct, il faut que les deux étuis vides soient munis de cales de la largeur d’un wagon. À part cela, tout va bien : une seule paire de tampons par wagon suffit.

Voici l’étui contenant un TA378 Roco sorti…

Rangement en longueur, TA378 sorti

… et l’étui contenant les wagons UFR.

Rangement en longueur, wagons UFR sortis

Réalisation d’une série de six, puis huit étuis en largeur pour locomotives

Pour le moment, je conserve les séparateurs de 20 mm qui ne permettent de ranger que six locos. Cela limite le poids total à une valeur raisonnable.

Choix du carton : en raison du poids des locos, il faut prévoir du carton plus épais (j’ai du 0,8 mm), ainsi que deux paires de trous de préhension, surtout pour les vapeurs dont la masse n’est pas uniformément répartie (tender moteur, par exemple).

Tampons de mousse : il faudra sans doute aussi des bandes de mousse plus longues pour bloquer efficacement les mouvements longitudinaux.

Eh bien, le premier essai montre qu’il est impossible de conserver les séparateurs de 20 mm : il faut forcer pour y placer les étuis, même ramenés à une largeur de 39 mm au lieu de 40, à tel point que les cloisons se décollent !

Solution : en ne conservant que les cales d’extrémité, je dispose de huit emplacements de 43 mm théoriques, ce qui convient parfaitement. Évidemment, il y aura un surcroît de poids d’environ 1 kg.

Les tampons de 50 mm en épaisseur 5 mm suffisent au maintien des machines.

Rangement de 8 locomotives

Le modèle de droite, la CC 25009 de Piko, est extrait — et remis en place — sans difficulté.

Rangement de 8 locomotives, CC 25009 sortie

Autre cas : les diesel avec cabine unique

Le problème est ici de ne pas déformer les rambardes. Il est donc nécessaire de les caler avec du polystyrène extrudé, soit en épaisseur standard (6 mm sur la machine à l’arrière-plan), soit découpé selon besoin, comme sur celle à l’avant-plan. Certains modèles sont livrées avec ce genre de cales mais elles sont souvent trop courtes, ne protégeant donc pas toute la longueur des rambardes.

Calage pour diesel

Protection des marchepieds de wagons couverts et autres

Pour éviter la déformation des marchepieds, en particulier pour les couverts à essieux, les tampons de mousse sont réduits en hauteur, et collés à au moins 10 mm du bas. Ils passent donc au-dessus des marchepieds. Le fait que ces tampons soient plus petits n’est pas gênant, car ces wagons sont assez légers.

Protection des marchepieds

Encore un autre avantage

Voici encore un autre avantage, apparu à l’utilisation : pour faire des compositions de trains (sur ma terrasse), j’étais obligé d’emporter à l’extérieur toutes les boîtes concernées. Dorénavant, bien à l'abri à l’intérieur, je sors les étuis voulus, que je classe dans une ou deux boîtes vides, puis je transporte ces seules boîtes sur les lieux. Je peux même ouvrir les étuis posés sur un enrailleur. Avec un peu de chance, le véhicule glissera directement sur les rails !

Conclusion

Pour un investissement (plus en temps qu’en argent) modique, je pourrai au fil du temps adapter simplement mes boîtes au système Prof, que je remercie encore ici.

Mousse sur non tissé 5 mm, largeur 150 cm
Réf. XE-NT5mm/m, 9,90 € le mètre (prix 2024),
chez artapisserie.fr

Emporte-pièces à arche trou 20 mm rouge
Prix 2024 : 10,66 €,
chez Manomano.