Amélioration des
voitures UIC REE (2)

Page créée le 04/06/2023.

Usinage du toit

Pour l’éclairage des voitures, je conçois des réglettes qui comportent autant de LED que de compartiments, plus une par toilette et par plateforme, ce qui fait quatre de plus au total.

L’ennui, c’est que des membrures du toit empêchent une réglette de dépasser les compartiments. Il faut donc usiner ces membrures. On peut faire cela « à la hussarde », à la pince coupante, ou, plus proprement, par fraisage. Voici les parties à enlever, hachurées en jaune.

Fraisage du toit

Et voici le résultat. Remarquer le canon de vissage du toit.

Toit fraisé

Électrification

La première chose à faire est de décaper la bande de roulement des roues. J’utilise une brossette en laiton, voire en acier dans les cas les plus rétifs. Il convient de procéder progressivement, en vérifiant de temps en temps à l’ohmmètre la résistance entre la bande de roulement et l’axe.

Brossage des roues

Nettoyer aussi les axes qui sont parfois gras.

Pour l’alimentation électrique, je choisis comme souvent la technique des fils enroulés sur les axes d’essieux, qui n’induit que très peu de frottements. Son seul inconvénient est d’empêcher le démontage éventuel des essieux, mais cela ne devrait pas arriver très souvent…

Les fils ⌀ 0,15 mm sont des brins de câble souple récupérés sur des alimentations d’ordinateur.

Brins de câble souple

D’une longueur de 100 mm environ, ils sont d’abord soudés sur le morceau de cuivre autocollant déjà aperçu.

Soudage du fil nu

Puis ils sont enroulés patiemment sur les axes, cinq tours suffisent. Un fil souple de 80 mm, noir d’un côté, rouge de l’autre, est ensuite soudé sur le cuivre, dirigé vers l’extrémité de la voiture.

Soudage du fil souple de liaison

Avant remontage des bogies, les fils sont passés par les trous déjà vus, et se retrouvent dans les toilettes, prêts à être raccordés à la future réglette.

Réglette d’éclairage

J’ai conçu une réglette qui s’adapte à tous les diagrammes, à savoir A9, B10, A4B5, B5D, A7D, A4c4B5c5x, B9c9x. Comme déjà mentionné, REE a oublié le compartiment de service des A4B5, ce qui nécessitera le perçage d’un trou ⌀ 4 à cet endroit. À part cela, aucune modification du faux plafond n’est à prévoir.

Le fait que la réglette soit « universelle » me permet une économie d’échelle sur le nombre de circuits à commander au fournisseur, au prix d’une plus grande complexité et d’un risque d’erreur de montage. Évidemment, pour un nombre plus important, il serait plus pratique d’avoir un circuit différent pour chaque diagramme. Quoi qu’il en soit, j’ai soigné le repérage pour limiter le plus possible les erreurs.

Je rappelle que, si vous êtes intéressé et pas rebuté par le soudage de petits composants CMS, je peux vous fournir des réglettes nues à prix modéré, ainsi que le plan de montage.

Aspect de la réglette

Dessin de la réglette vue de dessous

Dessin de la réglette vue de dessus

Des ILS bistables sont bien sûr prévus pour la commande d’éclairage ainsi que pour des fanaux éventuels (B5Dd2 par exemple).

Montage de la réglette

La réglette est posée et scotchée sur le faux plafond.

Réglette collée sur le faux plafond, vue de dessous

Vue rapprochée.

Réglette collée sur le faux plafond, vue rapprochée

Vue de dessus.

Réglette collée sur le faux plafond, vue de dessus

Le faux plafond est installé à sa place. Les fils qui sortent des toilettes sont raccordés.

Raccordement du fil à la réglette

Attention : ne pas faire passer les fils au-dessus du trou de fixation, ni à travers une cloison transversale, au risque de les pincer et de ne pas pouvoir refermer correctement le toit. Ceci n’a pas encore été fait sur la photo !