Amélioration des voitures Mistral 69 Hornby-Jouef (4)

Page créée le 19/03/2023.

Éclairage

Tant pour cette rame de « Mistral 69 » que pour mes PBA Trix, l’alimentation électrique se fait, un peu comme en réalité, par le fourgon générateur. De plus, pour permettre le mixage de ces voitures, elles sont toutes équipées, sauf les voitures d’extrémité, d’attelages conducteurs à quatre pôles de ma fabrication.

Électrification des bogies de la A4Dtux

Pour alimenter toute la rame, il est nécessaire d’avoir une excellente prise de courant, ce qui m’amène à choisir la solution des paliers conducteurs et des demi axes isolés pour équiper les bogies de la A4Dtux.

La première étape est de creuser les paliers avec la perceuse inclinée (15°) munie d’une fraise sphérique ⌀ 2. L’axe de descente reste vertical (flèche) :

Creusement des paliers

Je creuse sur 1,5 mm, j’arase le relief intérieur et je pose des paliers à épaulement. Les axes (coupés en deux pour être isolés en leur milieu) doivent être un peu raccourcis pour compenser la surépaisseur des paliers en laiton.

Préparation d’un palier inséré dans une chute de carte époxy :

Palier laiton et fil de liaison

Soudage du fil (brin de câble non isolé) :

Soudage du fil sur le palier laiton

Les fils sont réunis sur un ruban de cuivre autocollant. Les fils isolés ⌀ 0,5 passent dans un trou ⌀ 1,3 percé dans l’axe du pivot.

Bogies équipés

Cliquez pour voir les liaisons de plus près.

Passage des fils dans le châssis

Le passage des fils par un trou prévu au beau milieu du couloir ne serait pas franchement discret. Donc la traversée se fait par les armoires ou les vestiaires, sauf dans le cas du fourgon où le problème ne se pose pas.

Étant donné qu’il n’y a pas d’espace entre le châssis et l’aménagement, il faut fraiser un passage dans le châssis (flèches bleues) et percer un trou de part et d’autre dans l’aménagement (flèches rouges).

Fraisage du châssis

Assemblage de l’aménagement sur le châssis.

Assemblage de l’aménagement sur le châssis

Pose des attelages conducteurs

Voir l’article sur ces attelages de conception « maison ».

Attelages conducteurs

Promenez la souris sur l’image pour en voir les détails.

Sur cette photo, quelques détails sont à noter :

Pose de fanaux

En raison du faible nombre d’exemplaires à réaliser, je n’ai pas prévu de circuit professionnel. Je les ai réalisés en gravure dite anglaise, avec une fraise à 60°.

Ce sont des plaquettes de 4 × 8 mm collées dans les angles intérieurs des extrémités de châssis.

Circuit des fanaux

Câblage des fanaux selon dessin précédent. Les LED sont des CMS 0603.

Câblage des fanaux, vue avant

Câblage des fanaux, vue arrière

Cliquez pour voir le circuit de plus près.

Les fils (indépendants pour chaque LED) passent par des trous ⌀ 1,6 percés dans le plafond de part et d’autre de l’extrémité de caisse, pour qu’ils restent invisibles par l’intercommunication. Les LED seront mises en série sur la réglette d’éclairage.

Test des fanaux pour valider les dimensions des plaquettes de CI. Dans cette vue de face, on a l’impression que les LED louchent, mais c’est beaucoup moins apparent en réalité.

Test des fanaux

Décodeur

Le décodeur est un LF101XF de Lenz. Il est évidemment implanté dans la voiture fourgon générateur.

Les condensateurs anti-clignotement sont implantés avec leur circuit de charge sur une plaquette de circuit pastillé.

Implantation des circuits dans le fourgon

On distingue le circuit pastillé qui comprend les deux condensateurs de 2200 µF, une résistance de 100 Ω et une diode 1N4001.

Réglette d’éclairage

Vue recto verso de la réglette fabriquée chez JLCPCB.

Réglette d’éclairage

Cliquez pour voir la réglette de plus près.

La face visible a été recouverte de papier blanc autocollant. Le fabricant propose directement un vernis blanc, mais, pour l’épaisseur de CI choisie de 0,8 mm, il y a un supplément important. Depuis, j’ai trouvé que ce supplément ne s’applique pas pour une épaisseur de 1 mm, ce qui est tout à fait acceptable.

Le montage concerne ici la voiture fourgon générateur A4Dtux, dont le câblage est le plus compliqué. La réglette est collée au double-face épais.

Réglette montée

À l’avant, les fils raccordés sont : les prises de courant (rouge et noir) ; le commun positif (bleu) ; la commande des fanaux de la voiture de queue (autre extrémité - jaune) ; et la commande d’éclairage (vert). Ces trois derniers sont transmis à la voiture suivante par l’attelage conducteur à trois pôles.

Réglette montée, vue avant

À l’arrière, on retrouve les mêmes, plus le fil blanc de commande des fanaux, lesquels sont câblés à l’extrémité de la réglette.

Réglette montée, vue arrière

Après essai de la voiture remontée, je constate que le toit et les parois de la partie fourgon sont translucides ! J’ai donc glissé des feuilles de papier noir de part et d’autre, et collé un réflecteur en couverture de survie sous le toit, malheureusement pas assez large. La bonne largeur pour couvrir tout le toit serait de 36 mm.

Opacification du toit

Résultat

Vue côté compartiments, ambiance moyennement sombre.

Vue de la voiture éclairée côté compartiment

Vue côté fourgon, ambiance sombre, fanaux allumés.

Vue de la voiture éclairée côté fourgon

Vue côté compartiments, quasi-obscurité.

Vue de la voiture éclairée dans l’obscurité

Pour le moment, on ne voit pas de transparence de la caisse. Mais considérons la même photo, en poussant la luminosité. On voit qu’il y a effectivement des fuites de lumière, notamment en bas du toit et sous les fenêtres. Cependant, elles sont peu visibles dans des conditions normales, même en éclairage ambiant faible.

Vue de la voiture éclairée dans l’obscurité, luminosité poussée

LED CMS 0603 rouge - 160 mcd
2,80 € le lot de 25
chez electron-discount sur ebay